Michael Jackson

 INTRODUCTION

A l'instar de Paul McCartney et des Beatles, il est impossible de dissocier l'histoire de Michael Jackson de celle des Jackson 5. La grande saga des frères Jackson commence un jour de 1968, dans le bureau de Berry Gordy, patron et fondateur de Talma Motown, le label n°1 du rhythm and blues des années 60-70. Les Jackson 5 sont venus de leur ville natale de Gary, dans l'Indiana, pour l'occasion. Michael a 10 ans, Marlon 11, Jermaine 14, Tito 15 et Jackie 17. C'est le moment vérité, la conclusion de plusieurs années de travail acharné, de répétitions, de tournées à travers les cabarets du Middle West. Les frères Jackson doivent décrocher un contrat en or ou déclarer forfait. Devant le gratin de la Motown -Diana Ross, Gladys Knight, Smokey Robinson et Stevie Wonder en tête- ils vont passer l'audition de leur vie. Malgré le stress et l'angoisse, leur première prestation pour Motown se tient. A tel point que toutes les stars présentes voient dans les cinq gamins le groupe le plus prometteur du moment. Berry Gordy est également séduit, le petit bonhomme qui gigote au premier plan le laisse bouche bée. Laissant libre cours à ses fantasmes de génial stratège de l'industrie du spectacle, il se promet de faire des Jackson 5 un groupe à succès sans précédent.
 
 

Ainsi, à l'âge où la plupart des enfants vont à l'école pour apprendre les bases de l'arithmétique et jouer à cache-cache, Michael Jackson et ses frères apprennent à danser, à chanter et à répondre aux questions perfides des journalistes. De concerts en émissions télévisées, de séances d'enregistrements en répétitions, les célèbres Jackson 5 n'ont pas une enfance banale; leur vie quotidienne ressemble à s'y méprendre à celle des vieux routards du show-business. Sous la tutelle d'un père autoritaire, ils grandissent dans le respect du travail comme valeur suprême. C'est cette rigueur qui fait d'eux des artistes hors pair. Célèbres et appréciés par des millions de gens à travers le monde, ils doivent leur extraordinaire popularité à une combinaison unique de talent, de professionnalisme et de jeunesse, une signature inimitable.
Durant les années Motown, Michael est sous l'influence de Berry Gordy, un personnage remarquable qui lui enseigne les fondements du métier de chanteur. Michael le considère comme son mentor. De fait, Berry Gordy est un génie. Il orchestre le lancement des Jackson 5 de main de maître et met le feu aux poudres en octobre 1969, en choisissant pour ses protégés une chanson formidable: I Want You Back. le morceau est un tube, il fera tout de suite sensation et rejoindra en un clin d'il les cimes du Hot 100 américain, le palmarès des meilleurs ventes de disques. Le 45 tours se vendra à plus de deux millions d'exemplaires en moins de six semaines. Ce sera l'un des plus gros succès jamais produits par Motown.
Quoi qu'il advienne des Jackson 5, ils font dorénavant partie de l'histoire.
Les années 70 commenceront sous les meilleurs auspices pour Michael et ses frères. Motown leurs fait enregistrer album sur album et les chansons qu'ils sortent en 45 tours se succèdent outrageusement à la tête des hit-parades; les tubes comme ABC, The Love You Save et I'll Be There décrochent la timbale. L'Amérique se prend d'affection pour la famille Jackson. Vers la fin de l'année 1970, Motown annonce officiellement qu'en l'espace de neuf mois, 10 millions de singles ont été vendus à travers le monde par les Jackson 5. C'est un record absolu sur une période si courte.
Quelques mois plus tard, courant 1971, alors que les Jackson 5 sont au sommet de leur popularité, Berry Gordy décide de lancer Michael en solo. Avantagé par sa position de meneur du groupe, Michael parvient sans difficulté à placer ses chansons parmi les meilleures ventes du moment. Malgré tout, il se sent frustré d'interpréter les titres que les compositeurs de Berry Gordy lui concoctent sur mesure. A ses moments perdus, il commence à composer sa propre musique.

Bien que toujours très populaires, les Jackson 5 vont se trouver en légère perte de vitesse vers le milieu des années 70. Malgré le succès Dancing Machine, qui propulse à nouveau le groupe au devant de la scène en 1974, les beaux jours des débuts sont passés. Les frères Jackson ont pris de l'âge. Jackie, Jermaine et Tito sont mariés. Michael a 17 ans, et il ne ressemble plus au bambin qu'il était. Motown a beau engager Randy, le petit dernier de la famille, à se joindre au groupe, l'illusion ne prend pas. Alors que le groupe semble condamné à changer ou à disparaître, la maison de disques ne semble pas à même de fournir à ses protégés une identité valable. Berry Gordy s'accroche à l'image qu'il a donnée du groupe au début et continue de faire chanter aux cinq frères des morceaux en décalage avec leur âge et leur personnalité. Il refuse catégoriquement de les laisser produire eux-mêmes leur musique, persuadé qu'ils n'en ont pas le talent.

A l'âge de la maturité, les Jackson 5 décident de prendre leur carrière en main. L'emprise de Berry Gordy est devenue trop pesante. Quel qu'en soit le prix, il leur faut se libérer de Motown. Le 28 mai 1975, ils signent avec Epic-CBS Records, la plus grosse maison de disque américaine du moment. Michael, Marlon, Tito et Jackie quittent officiellement Motown. Seul Jermaine se refuse à abandonner Berry Gordy, souhaitant rester fidèle à l'homme qui a fait des Jackson 5 des vedettes, et donc il a épousé la fille. Il n'a d'autre choix que de laisser ses frères à leur destinée. Randy le remplacera au sein du groupe, mais rien ne sera plus comme avant. Les frères Jackson on perdu l'un des leurs.

Quitter Motown n'est pas une mince affaire pour les Jackson 5, et la rupture prends des allures de déchirure. D'ailleurs, Berry Gordy ne laissera pas une compagnie rivale s'emparer de son groupe fétiche sans mot dire. A l'aube de 1976, une bataille d'avocats débute pour décider de leur sort.
Motown tente de remettre en cause le contrat d'Epic-CBS Records. Le combat fait rage, mais personne n'en sort véritablement vainqueur. Epic-CBS obtient la légitimité de son contrat, mais Motown parvient à établir que la nom Jackson 5 est sa propriété; il ne pourra donc pas être utilisé par Epic-CBS.
Après avoir perdu Jermaine, les Jackson 5 se voient refuser le droit d'utiliser leur nom de toujours. Par conséquent, ils annoncent officiellement que dorénavant, il se nommeront "The Jacksons". Le public aura d'ailleurs de se familiariser avec ce nouveau nom, puisqu'il servira de titre au premier album que les frères Jackson sortent chez Epic-CBS, en plein hiver 1976. Ce premier projet est réalisé sous la direction de Kenny Gamble et Leon Huff, deux producteurs de soul music à succès, choisis par Epic-CBS pour donner forme aux nouveaux débuts des Jacksons. La liberté artistique promise, et tant souhaitée, est remise à plus tard. Pour l'heure, les Jacksons n'auront le droit de contribuer à leur propre album que par deux compositions: Blues Away, écrite par Michael, et Style of life, écrite par Jackie, Michael et Tito.
Attendu avec impatience par la critique, le disque ne sera pas consacré. Le public se trouvera malgeès tout au rendez-vous et se montrera fidèle à son groupe de rhythm and blues favori. L'album "The Jacksons" sera certifié disque d'or et le premier single, Enjoy Yourself, se vendra à 1 million d'exemplaires.

Une année passe, et un nouvel album voit le jour, intitulé "Goin' Places". Il est encore une fois produit par Kenny Gamble et Leon Huff. Mais, avec cette nouvelle production, les Jacksons manquent le coche. Le public ne s'emballe pas pour le style que Gamble et Huff ont donné au groupe, et "Goin' Places" enregistre des ventes relativement médiocres.
Dans ces conditions, les Jacksons saisissent leur chance et vont plaider leur cause auprès d'Epic-CBS Records. Michael est désigné pour tenir le rôle de porte-parole. A l'issue d'un entretien mémorable au quartier général de CBS à New York, Michael parvient à inspirer confiance aux responsables de sa maison de disques, et les convainc de donner leur chance aux Jacksons. CBS les laissera produire leur prochain album, mais en cas de dérapage, un producteur désigné reprendra les choses en main et terminera l'album.
Malgré la pression, les Jacksons développent une énergie sans borne dans l'élaboration de leur projet à venir. Dans la maison familiale d'Encino, à Los Angeles, où vit encore une partie de la famille, les frères Jackson ont installé leur propre studio d'enregistrement. C'est là qu'ils enregistrent "Destiny", leur premier véritable album.
Enfin maître de leur carrière, les Jacksons vont littéralement exploser. "Destiny" sort en décembre 1978 et, à la grande surprise du monde du showbiz qui avait cessé de croire aux Jacksons, l'album est couronné d'un succès retentissant. "Destiny" et le single Shake Your Body, composé par Michael et Randy, sont certifiés disque de platine.

Preuve est faite que les Jacksons n'ont plus besoin de tuteur, qu'ils sont parvenus à l'âge adulte, à la maturité. Tous les espoirs leurs sont dorénavant permis.
 
 

Off The Wall - Thriller - Bad - Dangerous - HIStory

Home